#Besancon : Journée de soutien à la librairie l’Autodidacte – 21 Fev.

Affiche de la journée de soutien à la librairie l’Autodidacte.

Affiche de la journée de soutien à la librairie l’Autodidacte.

#Besancon – Face au patron voleur : Réclamons nos droits !

Banderole

Ce dimanche 18 septembre, à l’appel de la CNT 25, une vingtaine de personnes, dont des membres de la CNT Jura, se sont rassemblées devant l’Intermarché (73 blv Leon Blum) pour exiger le paiement de la prime de précarité de S., une caissière.

tractage-aux-voituresDes tracts ont été distribués aux personnes en véhicules, venues faire leurs courses. Même si quelques personnes étaient opposées à notre action, une large part nous a affirmée son soutien. Outre les nombreux : «c’est bien ce que vous faîtes» «bon courage» «bravo»… une dame nous a lâchée : «Continuez ! C’est des crevures la dedans, ils mettent la pression à leur personnel, y’a personne qui ose parler» «J’aime bien parce que vous êtes combatifs et ça c’est bien ! » avant de s’en aller.

négociations-avec-le-directeur

Les négociations avec le gérant (G. Dedenon)

Les «négociations» entre le gérant, Gérard Dedenon, l’ex-salariée avec la CNT 25, n’ont pas durée longtemps et ont encore échouées. Le directeur s’enferme dans son refus de lui verser sa prime de précarité en se rangeant derrière le droit du travail, ne comprenant toujours pas qu’il ne s’agit pas d’une question légale mais morale.

Comme il s’en sert si bien dans la presse pour émouvoir le public, S. a une petite fille qu’elle doit assumer seule. Elle ne peut pas l’élever correctement en travaillant à temps plein avec des horaires du style : 8H – 20H et le dimanche matin. De plus, elle suit une formation pour obtenir un CAP esthétique. Elle dénonce également une «très mauvaise ambiance» et le fait qu’à Intermarché Léon Blum «on peut travailler le dimanche […] sans être payé en plus», de même pour les inventaires !

Alors que dans certaines autres enseignes à Besançon, les employé.e.s sont payé.e.s double voir triple (il me semble que c’est à Carrefour le triple mais je n’en suis pas certains, à vérifier donc) le dimanche; à Intermarché Léon Blum, les salarié.e.s eux/elles sont assi.e.s en classe «éco» et ont intérêt (l’ont ils/elles vraiment ?) à la boucler vu le climat qui règne…

tractage

Disposé.e.s de part et d’autres pour distribuer les tracts aux véhicules.

Le pire, c’est que le patron d’intermarché paye des vigiles (4 en tout) pour nous surveiller, car bien évidement l’accès au parking et au magasin nous est interdit. La police est passée à plusieurs reprises pour s’en assurer. On ne sait jamais avec les méchants anars !

les-vigiles

Les vigiles.

À l’intérieur il laisse entendre aux salarié.e.s que le magasin est au bord du gouffre à cause de notre mouvement et de l’appel au boycott qui avait été lancé par la CNT-25 en décembre.

C’est définitivement un menteur ce type !

En effet le magasin ne marche plus trop, depuis le changement de gérance du magasin. Depuis que Mr Dieusaerte a «refilé» l’affaire à Mr Dedenon grosso-modo.

Au lieu de s’abaisser devant ce pourri qui ne leur apporte rien et leur avance des arguments fallacieux sur nous, les salarié.e.s d’Intermarché Blum devraient soutenir S. ouvertement, rejoindre le mouvement, se battre pour leurs droits à eux/elles aussi, nous sommes CLAIREMENT de leur côté, S. aussi est de leur côté et nous désirons faire avancer les choses pour l’ensemble du personnel. Donc : Gérard D. TA GUEULE !

Je veux bien croire que l’appel au boycott de la CNT-25 ai pu ne pas arranger les choses, mais imputer la baisse de fréquentation de son magasin et la menace de faillite de celui-ci par la simple action de la CNT-25 ??! Lui qui est prêt à payer 4 vigiles à chaque piquet organisé par la CNT pour ne pas donner 1000 malheureux euros à une ancienne caissière ??!

Étrange démarche pour un patron «au bord du gouffre»…

Et il doit avoir Alzheimer, il ne se rappelle plus que ça fait plus d’un an que le magasin marche moins, d’après de nombreu-x-ses employé.e.s.

On devrait s’interroger sur la gestion de Dedenon de l’entreprise, quel est son passé par exemple; qui sait, il a peut être fait couler un autre magasin… ?

Les camarades de la CNT-25 ont prévu de revenir tant qu’il le faudra, pour informer la clientèle de ce qui se passe à l’intérieur. (l’envers du décor)

Ici, le communiqué de la CNT-25 en réponse aux mensonges du patron :

9-mensonges-une-bonne-dose-de-mauvaise-foi

La lutte continue !

#Besançon : Rassemblement en soutien à une caissière ce dimanche 18 janvier – #Urgent

organizecartoon

Camarades,

La CNT-25 organise un quatrième piquet devant l’intermarché Palente (73 bd. L. Blum) pour obtenir que soit payée l’indemnité de précarité de S., ancienne salariée. Un autre cas similaire a déjà été réglé.

Ce sera :

Dimanche 18 janvier de 10h à 12h

Nous aimerions être le plus nombreux possible, vous êtes donc invité-e-s à nous rejoindre. Il s’agit d’informer la clientèle, le personnel et le voisinage par des tracts, affiches, slogans et banderole.

Si vous souhaitez y participer, un ou plusieurs covoiturages peuvent être envisagés, il vous suffit d’écrire à cette adresse :

[email protected] La date et l’heure peuvent être relayées publiquement afin de bénéficier d’une visibilité et d’un soutien maximum.


9-mensonges-une-bonne-dose-de-mauvaise-foi

et la : le Tract intermarché , à diffuser sans modération et par tous les moyens.

Salutations anarcho-syndicalistes, Le secrétaire pour la CNT 25

cnt25Site de la CNT 25 : https://cntbesancon.wordpress.com/

[ATTENTION ! il existe deux intermarchés sur le périphérique, il s’agit de l’intermarché le plus proche des Orchamps/Palente, du lycée Louis Pergaud]

Se faire bouffer par Google ou résister ! Quelques outils

Degooglisons-internet Les services en ligne toujours plus centralisés de géants tentaculaires comme Google, Amazon, Facebook, Apple ou Microsoft (GAFAM) mettent en danger nos vies numériques. Lire la suite

Besancon: Rencontre avec Gaetano Manfredonia – vendredi 12 Décembre 2014

Histoire-mondiale-de-l'anarchie

Histoire mondiale de l’anarchie – Gaetano Manfredonia

[Reçu par mail. Vous pouvez vous aussi envoyer vos communiqués et informations à l’adresse suivante: [email protected]]

Gaetano Manfredonia fait une tournée de conférences-débats pour parler de son livre Histoire mondiale de l’anarchie, superbement illustrée.

Il sera à :

  • St Imier (Suisse) – jeudi 11 Décembre à L’Espace noir

 

  • Besançon – vendredi 12 Décembre à la librairie L’Autodidacte

 

  •  Port sur Saône (70)- samedi 13 Décembre à la Cité du Bon Secours, Rue de l’Eglise 

 

n’hésitez pas à inviter vos amis et connaissances !

 

Toulouse: Collège Bellefontaine en grève

Collège Bellefontaine - Toulouse.

Collège Bellefontaine – Toulouse.

L’ensemble du personnel du collège Bellefontaine, profs et vie scolaire, est en grève reconductible depuis six jours maintenant. Alors que le gouvernement parle d’ambition pour l’éducation prioritaire, nous constatons une nouvelle fois que rien ne change.

Lire la suite

Tours: Grève du zèle à l’hopital de Bretonneau

brancardiers-en-grèveLe mouvement de grève des brancardiers de l’hôpital Bretonneau, lancé le 27 novembre, se poursuit. Les agents dénoncent notamment le manque de personnel et l’intensification du travail.

Un rendez-vous avec la directrice générale du CHU est prévue vendredi 5 décembre à 13 heures. En attendant, des courriers ont été envoyés au maire de Tours et à l’Agence Régionale de Santé (ARS), afin qu’ils interviennent en faveur d’un renfort de l’équipe de brancardiers. Pour l’instant, les grévistes n’ont obtenu aucune avancée. La poursuite du mouvement dépendra de l’issue de la réunion avec la direction.

Quasiment tous les brancardiers de l’hôpital sont en grève, mais le travail se poursuit. En effet, l’ensemble de l’équipe a été assignée par la direction de l’hôpital – l’assignation est une restriction du droit de grève qui a pour but d’assurer la continuité du service public. Les agents ont quand même décidé de s’en tenir à une stricte application des règles, pour faire les lits ou assurer le transport des patients : ils ne font pas les lits seuls, mais à deux ; ils assurent trois transports par heure, contre cinq, six ou sept habituellement. Si aucune des revendications des grévistes n’était satisfaite, le mouvement pourrait s’orienter vers un ralentissement complet du brancardage.

Source: http://larotative.info

No-TAV/Savoie: Rassemblement le 6 décembre à Chambéry

[Reçu par mail. Vous pouvez vous-aussi envoyer vos infos par mail à l’adresse suivante: [email protected]]

Préfecture de Savoie- Image d'illustration.

Préfecture de Savoie- Image d’illustration.

A l’occasion des Journées mondiales contre les projets nuisibles et imposés des 6-7 décembre le comité No-Tav de Chambéry se joint à l’appel du collectif « Tant qu’il y aura des bouilles, il n’y aura pas de barrage » de Sivens et appelle à un rassemblement à Chambéry le 6 Décembre 2014 à 14 H devant la préfecture.

A Chambéry comme partout dans le monde, les États et les Multinationales imposent des projets pharaoniques et inutiles en suivant la logique suicidaire d’un développement économique infini. Ces grands projets entraînent la destruction des milieux naturels et des modes de vie ruraux. Ils aggravent la crise écologique en produisant de faux besoins matériels et énergétiques. De plus les grands projets inutiles sont avant tout conçus pour servir les intérêts d’une minorité dominante et ignorent totalement les besoins et les demandes des populations.

Le 6-7 Décembre 2014 seront les journées mondiales contre les projets nuisibles et imposés, c’est l’occasion pour nous de réaffirmer notre opposition à ces projets et ensemble lutter pour nous réapproprier notre planète et notre avenir, pour penser et construire une autre société.

Venez nombreux et nombreuses pour montrer vous aussi votre opposition aux projets nuisibles et imposés.

Rassemblement le 6 décembre 
à 14 heures devant la préfecture 
à Chambéry.

Non au Lyon Turin et à son quartier d’affaire à la Cassine!

Agir ici comme ailleurs pour une société humaine sur une planète vivante et vivable à travers des alternatives sociales écologiques et solidaires. 

Publications: Parution de Lucioles n°20 – décembre 2014

Lucioles n°20 - décembre 2014.

Lucioles n°20 – décembre 2014.

Pour télécharger le bulletin, ou l’afficher en format PDF, cliquez ici ou sur l’image.

Lucioles est un bulletin apériodique, on peut y lire des textes d’analyse et d’agitation autour de Paris (et sa région) et de son quotidien dans une perspective anarchiste. On y parle des différentes manifestations d’insoumission et d’attaques dans lesquelles nous
pouvons nous reconnaître et déceler des potentialités de rupture vis-à-vis de l’Etat, du capitalisme et de la domination sous toutes ses formes en essayant de les relier entre elles et au quotidien de chacun.
Nous n’avons pas la volonté de représenter qui que ce soit, ni de défendre un quelconque bout de territoire en particulier qui n’est qu’un modèle réduit de ce monde de merde.
« Les lucioles on les voit parce qu’elles volent la nuit. Les insoumis font de la lumière aux yeux de la normalité parce que la société est grise comme la pacification. Le problème, ce ne sont pas les lucioles, mais bien la nuit. »