Archives pour la catégorie Grèves

#Besançon : Rassemblement en soutien à une caissière ce dimanche 18 janvier – #Urgent

organizecartoon

Camarades,

La CNT-25 organise un quatrième piquet devant l’intermarché Palente (73 bd. L. Blum) pour obtenir que soit payée l’indemnité de précarité de S., ancienne salariée. Un autre cas similaire a déjà été réglé.

Ce sera :

Dimanche 18 janvier de 10h à 12h

Nous aimerions être le plus nombreux possible, vous êtes donc invité-e-s à nous rejoindre. Il s’agit d’informer la clientèle, le personnel et le voisinage par des tracts, affiches, slogans et banderole.

Si vous souhaitez y participer, un ou plusieurs covoiturages peuvent être envisagés, il vous suffit d’écrire à cette adresse :

[email protected] La date et l’heure peuvent être relayées publiquement afin de bénéficier d’une visibilité et d’un soutien maximum.


9-mensonges-une-bonne-dose-de-mauvaise-foi

et la : le Tract intermarché , à diffuser sans modération et par tous les moyens.

Salutations anarcho-syndicalistes, Le secrétaire pour la CNT 25

cnt25Site de la CNT 25 : https://cntbesancon.wordpress.com/

[ATTENTION ! il existe deux intermarchés sur le périphérique, il s’agit de l’intermarché le plus proche des Orchamps/Palente, du lycée Louis Pergaud]

Tours: Grève du zèle à l’hopital de Bretonneau

brancardiers-en-grèveLe mouvement de grève des brancardiers de l’hôpital Bretonneau, lancé le 27 novembre, se poursuit. Les agents dénoncent notamment le manque de personnel et l’intensification du travail.

Un rendez-vous avec la directrice générale du CHU est prévue vendredi 5 décembre à 13 heures. En attendant, des courriers ont été envoyés au maire de Tours et à l’Agence Régionale de Santé (ARS), afin qu’ils interviennent en faveur d’un renfort de l’équipe de brancardiers. Pour l’instant, les grévistes n’ont obtenu aucune avancée. La poursuite du mouvement dépendra de l’issue de la réunion avec la direction.

Quasiment tous les brancardiers de l’hôpital sont en grève, mais le travail se poursuit. En effet, l’ensemble de l’équipe a été assignée par la direction de l’hôpital – l’assignation est une restriction du droit de grève qui a pour but d’assurer la continuité du service public. Les agents ont quand même décidé de s’en tenir à une stricte application des règles, pour faire les lits ou assurer le transport des patients : ils ne font pas les lits seuls, mais à deux ; ils assurent trois transports par heure, contre cinq, six ou sept habituellement. Si aucune des revendications des grévistes n’était satisfaite, le mouvement pourrait s’orienter vers un ralentissement complet du brancardage.

Source: http://larotative.info